Les films piratés mettent Dailymotion et YouTube sous pression

Publié le par TOF TOF A DONF !

 

VU SUR http://www.01net.com

 

Les films piratés mettent Dailymotion et YouTube sous pression
Spiderman 3 a été visible pendant deux jours sur le site français Dailymotion. Les plates-formes de partage de vidéos permettent toujours d'accéder à des films piratés.

Karine Solovieff , 01net., le 11/05/2007 à 19h45

 
 

Visionner Spiderman 3, nouvel opus des aventures de l'homme araignée, sur son PC et sans payer, aura été possible pendant deux jours sur le site français Dailymotion. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Suite à une intervention des ayants droit, la plate-forme de partage de vidéos l'a retiré de son site.

Mais aujourd'hui encore, d'autres films qui viennent de sortir au cinéma sont très facilement consultables sur Dailymotion. C'est le cas de The Hitcher, ou de 300, postés depuis trois semaines. Les longs métrages sont sectionnés en plusieurs morceaux, mais il est très facile de reconstituer le puzzle. La qualité est souvent médiocre, puisqu'il s'agit souvent de screeners, c'est-à-dire de films enregistrés en salle avec une caméra.

Les longs métrages ne sont pas les seuls à être accessibles de façon illégale sur Dailymotion ou YouTube, sites sur lesquels les internautes peuvent intégrer librement des séquences. Les séries américaines ne sont pas en reste : la plupart des épisodes de FBI portés disparus, Friends, Prison Break ou encore Desperate Housewives y figurent également.

Les internautes exploitent le manque de moyens techniques mis en place par ces plates-formes d'hébergement pour filtrer les contenus protégés par les droits d'auteurs. La suppression des films ou des émissions est effectuée manuellement et uniquement si une demande spécifique a été faite en ce sens. « Nous ne pouvons pas savoir ce que contiennent les deux millions et demi de vidéos », se défend-t-on chez Dailymotion.

Un outil de filtrage en juin sur Dailymotion

Face au risque de problèmes juridiques, les sites de partage de vidéos indiquent qu'ils vont s'équiper de technologies de filtrage. YouTube a récemment indiqué qu'il mettrait en place prochainement un système de blocage des contenus illégaux. Mais pour certains diffuseurs américains comme Viacom ou NBC, l'attente n'a que trop duré et ils ont d'ailleurs porté plainte. Viacom réclame ainsi la bagatelle d'un milliard de dollars.

Dailymotion promet également de mettre en place, d'ici à juin, l'outil de filtrage Audible Magic qui est encore en test. Les contenus protégés seront reconnus grâce à une empreinte sonore. Mais pour que le système fonctionne, il faudra créer de toutes pièces une gigantesque base de données numériques de toutes les oeuvres, alimentée volontairement par les diffuseurs.

Pour l'instant, Dailymotion échappe aux ennuis judiciaires, mais est dans la ligne de mire de certains ayants droit. « L'énervement monte au sein des diffuseurs que je représente, affirme Emery Doligé, délégué général du syndicat professionnel SPECT. Et il en faut peu pour que nous demandions leur fermeture par référé. » Le SPECT regroupe en son sein des producteurs d'émissions comme la Nouvelle Star , Qui veut gagner des millions, etc. Selon le syndicat, la défense utilisée par Dailymotion - « nous ne sommes qu'hébergeurs » - ne tient pas. « Pour nous, ils sont complices de vol », souligne Emery Doligé.

Le syndicat et son équivalent pour la fiction française, l'USPA, exercent donc une forte pression : sur Dailymotion, mais également sur YouTube, pour faire respecter le droit. De fait, il est rare de trouver des épisodes complets de séries comme Avocats et Associés ou Julie Lescaut.

Quand ils le peuvent, les sites de partage de vidéos concluent des partenariats avec les détenteurs de droits. Dailymotion a ainsi signé avec la SPPF (Société civile des producteurs de phonogrammes en France) pour la mise à disposition gratuite et légale de clips, ainsi qu'avec Warner, maison de disques qui a également réussi à s'entendre avec YouTube.

Publié dans ARTICLES

Commenter cet article